information

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus cliquez ici

Logo Bocuse d'or Lyon 2015 SIRHA SPIRIT

Bocuse d'or
« Classique ou moderne,
il n’y a qu’une seule cuisine...
La bonne»
30 years
AUTOUR DU CONCOURS 
| Publié le 15 juillet 2019
COMMIS – QUE SONT-ILS DEVENUS ? TEAM ARGENTINA
Autour du concours

Le Bocuse d’Or est avant tout une aventure humaine et le travail d’une équipe entière. Les chefs sont les stars du concours mais sans l’aide de leur commis, il ne pourraient pas réaliser de telles performances. Après le concours, nous avons interviewé quelques commis afin de faire le point sur leur carrière.

Manuela Carbone, commis pour l’équipe d’Argentine a accepté de répondre à quelques questions. Aujourd’hui, elle a déménagé en Suède et travaille pour le restaurant Sjőn.

 

Pour vous, que représente le Bocuse d'Or ?

Bocuse d'Or représente le challenge que chaque chef veut. Non seulement parce que nous cuisinons devant des milliers de gens, et de nombreux chefs importants, mais aussi parce que cela signifie sortir des cuisines et montrer ce qu'un chef peut faire. C'est aussi une grande opportunité de montrer au monde sa culture et ses traditions.

Pour vous, quel est le rôle principal du commis ?

Pour moi, le rôle du commis est aussi important que celui du candidat.

Le rôle principal du commis et de faire en sorte que le candidat se sente en sécurité. Travailler équitablement en sachant que l'on peut compter l'un sur l'autre. Le commis fait 50% du travail et a besoin d'être aussi précis que le candidat.

Comment était l'expérience Bocuse d'Or en tant que commis ?

L'expérience Bocuse d'Or en tant que commis est la meilleure. J'ai eu la même pression que celle du candidat mais je me suis sentie pleine d'adrénaline et joie. J'ai appris à apprécier la compétition et c'était incroyable d'être entouré par de nombreux chefs importants et avoir la possibilité de partager avec eux en se sentant égaux face à tous.

Qu'est-ce que vous a apporté personnellement et professionnellement votre participation au Bocuse d'Or ?

Participer au Bocuse d'Or en tant que commis m'a apporté l'une des meilleures expériences de ma vie. Cela m'a enseigné la compétition, l'innovation et la créativité et cela m'a formé à devenir un meilleur chef. Être au Bocuse signifie être à la recherche de l'excellence dans ce que l'on fait. Non seulement dans ce qu'on cuisine mais dans tous ce qui nous entoure : une cuisine propre et organisée, la rapidité et précision dans nos tâches en tout temps. Cela m'a appris à toujours vérifier mon travail.

Bocuse d'Or m'a ouvert la porte à de nombreuses opportunités de travail. À Lyon, l'équipe de Suède m'a offert un job.

Vous verriez-vous participer au Bocuse d'Or en tant que chef ?

Selon moi, participer au Bocuse d'Or en tant que candidat est une décision très compliquée. Je sais le dur travail et le temps que je devrais investir dans la compétition. Cependant, je pense que voir une jeune femme représenter l'Argentine à Lyon serait génial. 

 

Les événements à venir

Nous suivre